[Agenda] Colloque international « La guerre de 1870 : conflit européen, conflit global » – 6-7 février 2020

L’association Almémos a le plaisir de relayer l’initiative suivante :

Colloque international : « La guerre de 1870 : conflit européen, conflit global », à Strasbourg les 6 et 7 février 2020. 

Organisé par l’équipe ARCHE (EA 3400 Arts Civilisation et Histoire de l’Europe) de l’Université de Strasbourg, avec le soutien de l’EHNE, de l’IUF, du Souvenir français, de la Région Grand Est et du Conseil départemental du Bas-Rhin.

https://www.bnu.fr/fr/evenements-culturels/agenda-culturel/la-guerre-de-1870-conflit-europeen-conflit-global

Depuis une trentaine d’années, le conflit franco-allemand de 1870 a surtout préoccupé les historiens à travers ses enjeux de mémoire, son approche par l’historiographie de la Troisième République et, plus rarement, dans la continuité des recherches de Stéphane Audoin-Rouzeau (1989), dans une perspective d’histoire et d’anthropologie culturelles de la guerre. L’approche privilégiée par le colloque sera davantage celle des répercussions, échos et appropriations internationales du conflit franco-allemand. Les travaux de David Wetzel, A Duel of Giants (2001) et A Duel of Nations (2009), sont venus remettre en lumière l’enjeu européen numéro un qui motivait l’affrontement des deux nations : la naissance d’une Allemagne unifiée et politiquement puissante, question qui agitait les opinions publiques et préoccupait les chancelleries depuis 1866, et que Jaurès avait su mettre à sa juste place quand il s’était fait l’historien de la guerre de 1870. Il est donc essentiel de replacer au centre de la querelle entre Napoléon III et Bismarck cette « question allemande » si importante pour l’avenir des rapports de force en Europe, afin de mieux apprécier la résonance de la guerre autour et au-delà des deux belligérants.

La première journée du colloque, le 6 février, se tiendra au Palais universitaire (matin) et aux Archives départementales du Bas-Rhin (après-midi). La journée du 7 février aura lieu à la Bnu.

Coordination
Nicolas Bourguinat, Alexandre Dupont et Gilles Vogt (Université de Strasbourg, EA 3400 Arts Civilisation et Histoire de l’Europe)

Comité scientifique
Éric Anceau, Sylvie Aprile, Nicolas Bourguinat, Stéphanie Burgaud, Jean-François Chanet, Jawad Daheur, Alexandre Dupont, Jean El Gammal, Emiel Lamberts, Gerd Krumeich, Irène Herrmann, Catherine Maurer, Marie-Angèle Orobon, Robert Tombs, Jakob Vogel, Gilles Vogt

JEUDI 6 FÉVRIER 2020 


10h à 10h30 
Palais Universitaire
 
Introduction scientifique
N. Bourguinat, G. Vogt et A. Dupont
10h30 à 11h30
Palais Universitaire

Conférence inaugurale

Ready for War : Preparation, Organization, Mobilization 
Rachel Chrastil (Xavier University)
 
13h30 à 15h30
Archives départementales
du Bas-Rhin

SESSION 1 : Gouvernements en guerre et opinion publique internationale
Présidence : Rachel Chrastil 

Diriger un gouvernement en guerre 
Éric Anceau (Sorbonne Université) 

1870 : une opinion publique internationale au secours de la France vaincue ? 
Renaud Meltz (Université de Haute-Alsace)

European Neutrality and French Diplomatic Isolation in the
Franco-German Peace Negotiations of 1871

Karine Varley (University of Strathclyde) 

L’impact de la guerre franco-prussienne sur le droit des conflits armés
Nicolas Cuer (Université Lille-2)
 
16h à 18h30
Archives départementales
du Bas-Rhin

SESSION 2 : Le volontariat international au cœur du conflit
Présidence : Alexandre Dupont

Le 5e bataillon du Régiment étranger : engagements au service de la France, lectures politiques et géopolitiques du conflit franco- prussien de volontaires étrangers 
Walter Bruyère-Ostells (IEP Aix-en-Provence) 

Les Tchèques et la guerre de 1870 : des Austro-Hongrois se mobilisent pour la France 
Jean-Philippe Namont (SIRICE) 

La Grèce dans la guerre franco-prussienne : les multiples facettes du mouvement de volontaires grec
Xenia Marinou (Université Nationale et Capodistrienne d’Athènes)

Les garibaldiens en France, acteurs des processus de politisation transnationale durant la guerre de 1870-1871
Romane Wagner (Université de Strasbourg)

Spanish physicians in the Franco- Prussian War of 1870 : Learning, knowledge and innovations of new humanitarian technologies
Juan Carlos García Reyes (Universitat Oberta de Catalunya)
 

VENDREDI 7 FÉVRIER 2020 

9h à 11h
Bibliothèque nationale
et universitaire

SESSION 3 : Par-delà l’antagonisme franco-allemand
Présidence : Stéphanie Burgaud

Les Prussiens dans les villes du Sud de la France pendant la guerre de 70 : circulations, appartenances et menaces
Inès Ben Slama (Université Lille-3)

1870 au prisme de la nation. Échanges conceptuels franco-allemands en temps de guerre
Corentin Marion (Université Paris-Diderot / Universität Bielefeld)

La guerre de 1870, un conflit refoulé ? Le cas de la social-démocratie allemande
Jean-Numa Ducange (Université de Rouen)

La frontière comme lieu de mémoire. Commémorer la guerre de 1870 entre France et Allemagne (1871-1914)
Benoît Vaillot (European University Institute / Université de Strasbourg) 
 
11h15 à 12h45
Bibliothèque nationale
et universitaire

SESSION 4 : Une guerre sous le regard de l’Europe et du monde
Présidence : Nicolas Bourguinat

Un regard transatlantique sur la guerre de 1870. La France et la Prusse dans l’iconographie satirique cubaine (juin 1870/mai 1871)
Eva Lafuente (École Polytechnique) et Frédéric Gracia (Université de Nantes)

Un scandinavisme de correspondance ? Les artistes scandinaves
durant la guerre franco-allemande de 1870-1871

Gilles Vogt (Université de Strasbourg)

La guerre franco-allemande vue d’Italie : moment médiatique et recompositions politiques
Fabrice Jesné (École française de Rome)
 
14h à 15h30
Bibliothèque nationale
​​​​​​​et universitaire

SESSION 5 : Des conséquences par-delà le continent européen
Présidence : Quentin Deluermoz

Échos, répercussions et mémoire de la guerre de 1870 à la Réunion et à Madagascar. Quelques perspectives croisées
Pierre-Éric Fageol et Frédéric Garan (Université de La Réunion) 

De l’Alsace-Lorraine à l’Amérique latine. Itinéraires des optants pour la nationalité française en 1872
Véronique Hébrard (Université Lille-3) 

L’impact du conflit franco-allemand sur le travail missionnaire
des Pères Spiritains à Zanzibar et à Bagamoyo (Côte swahilie) 

Vincent Verbrugge (Katholieke Universiteit Leuven)
 
15h30 à 17h
Bibliothèque nationale
​​​​​​​et universitaire

SESSION 6 : Les religions devant la guerre de 1870
Présidence : Catherine Maurer

Après Cavour, Bismarck ? L’unification allemande envisagée sous le prisme des questions italienne et romaine par les catholiques français (1861-1871) 
Arthur Hérisson (Université Versailles Saint-Quentin)

La guerre de 1870-1871 et son appropriation par la théorie de la supériorité du protestantisme sur le catholicisme
Vincent Genin (Katholieke Universiteit Leuven) 

Les martyrs de Loigny. Culte et mémoire dans le catholicisme français (1870-1930)
Bruno Dumons (LARHRA)
 
17h15 à 18h15
Bibliothèque nationale
​​​​​​​et universitaire

Conférence de clôture

La guerre de 1870 et la Commune de Paris à l’échelle globale
Quentin Deluermoz (Université Paris-13) 

[Agenda] Journée d’étude « Rudolf Schwander : un maire en son temps » – Strasbourg, 1er décembre 2018

Nous relayons le programme de la Journée d’étude « Rudolf Schwander : un maire en son temps », qui aura lieu le samedi 1er décembre 2018 à partir de 9h aux Archives de Strasbourg (32, avenue du Rhin) :

Né en 1868 à Colmar, installé à Strasbourg en 1891 où il exerce de hautes fonctions au sein de l’administration municipale, maire de 1906 à 1918, Rudolf Schwander a exercé un rôle essentiel dans le domaine de l’urbanisme et celui du social. Maire durant la Première Guerre mondiale, il devient à l’extrême fi n du régime Statthalter du Reichsland Elsass-Lothringen. Le 17 novembre 1918, Rudolf Schwander quitte Strasbourg pour la Hesse où il poursuit une carrière de patron de presse et de grand administrateur. Il est également président du Wissenschaftliches Institut der Elsass-Lothringer im Reich, ce qui l’amène à assister à l’inauguration de l’université allemande de Strasbourg en 1942, un fait qui lui sera reproché.
La commémoration de la fin du premier conflit mondial donne l’occasion de s’interroger sur cette figure remarquable de l’histoire strasbourgeoise, en évoquant son rôle, ses fonctions et la société dans laquelle il a œuvré.

Programme de la journée : 

9 h : Introduction : le parcours de Rudolf Schwander (Alain Fontanel).
9 h 30 : Le monde politique des années 1890-1930 (Françoise Olivier-Utard).
10 h 10 : Rudolf Schwander : un maire-administrateur, entre Otto Back et Jacques Peirotes (Laurence Perry).
11 h : Pause
11 h 30 : Les forces vives de la société strasbourgeoise à l’époque de Schwander (université, religions, franc-maçonnerie, socialisme, notabilités, presse…) (Alexandre Kostka).
12 h 10 : Le « modèle strasbourgeois » et l’assistance sociale (Catherine Maurer).
13 h : repas
14 h 15 : La politique urbaine dans le domaine de l’hygiène et du social (Hélène Antoni).
15 h : Le monde de la culture (Anne-Doris Meyer).
15 h 45 : Être maire à Mannheim et en Allemagne avant et après 1918 (Michaël Martin).
16 h 30 : Rudolf Schwander après 1918 (Léon Strauss).

Les intervenants :

Hélène ANTONI, architecte, historienne de l’art
Alain FONTANEL, premier adjoint au Maire en charge de la culture et du patrimoine
Dr Michaël MARTIN, archiviste émérite de la ville de Landau
Catherine MAURER, professeur d’histoire contemporaine, université de Strasbourg
Anne-Doris MEYER, historienne
Françoise OLIVIER-UTARD, présidente de l’association ALMEMOS, maître de conférences d’histoire contemporaine, université de Strasbourg
Laurence PERRY, directrice des Archives de Strasbourg
Léon STRAUSS, maître de conférences honoraire à l’université de Strasbourg
François UBERFILL, agrégé d’histoire

Contact : archives@strasbourg.eu
Entrée libre, dans la limite des places disponibles, sans préinscription.
Facebook : https://www.facebook.com/events/1935151186792339/