[Agenda] Journées d’études « Regards sur l’Alsace au XXe siècle » – 30-31 janvier 2020

L’association Almémos a le plaisir de relayer l’initiative de l’Institut d’Histoire d’Alsace :

Journées d’études « Regards sur l’Alsace au XXe siècle » – jeudi 30 et vendredi 31 janvier 2020

JOURNÉES D’ÉTUDES ORGANISÉES PAR L’INSTITUT D’HISTOIRE D’ALSACE À LA BIBLIOTHÈQUE ALSATIQUE DU CRÉDIT MUTUEL

Y ALLER & INSCRIPTION
4 rue Raiffeisen/Wacken – Strasbourg
Tél. : 03 88 14 72 55 – Courriel : bacm@creditmutuel.fr
Site : www.bacm.creditmutuel.fr

ACCÈS PAR LE TRAM
Tram B arrêt « Wacken » ou « Rives de l’Aar »,
puis 5 minutes à pied

ENTRÉE LIBRE DANS LA LIMITE DES PLACES DISPONIBLES

Programme :

Jeudi 30 janvier 2020 :

8H15 Accueil

CONFLITS

Président de séance : CLAUDE MULLER
8H30 GEOFFREY KOENIG
“Plus jamais nous ne renoncerons à l’Alsace”. L’armée allemande et son regard sur l’Alsace durant la Libération (hiver 1944-1945)
9H FRÉDÉRIC STROH
Ces autres Alsaciens sous l’annexion de 1940-1944. La répression des tsiganes, témoins de Jéhovah, “asociaux” et “homosexuels”
9H30 GEOFFREY DIEBOLD
Les volontaires alsaciens dans la Wehrmacht et la Waffen SS entre 1940 et 1945
PAUSE
10H30 MARC GLOTZ
Le quotidien des Sundgoviens pendant la Grande Guerre, l’exemple de Luemschwiller
11H JEAN-NOËL GRANDHOMME
Mort un Vendredi-Saint. Le général Léon Francfort, une victime alsacienne de la Grosse Bertha
11H30 GILLES MULLER
De la mémoire à l’histoire. Le grand-père et le petit-fils (1940-1945)

APRÈS-GUERRES

Présidente de séance : CHRISTINE ESCH
14H PHILIPPE ALEXANDRE
Les Lorrains et l’Alsace au lendemain de la Première Guerre mondiale, ou les perspectives d’une dynamique nouvelle dans l’Est de la France
14H30 DANIEL PETER
L’arrivée de l’eau courante en Basse Alsace au début du XXe siècle
15H NICOLAS LEFORT
Qu’est-ce qu’une belle église ? Les regards divergents des Monuments historiques et des curés embellisseurs alsaciens dans l’entre-deux-guerres
15H30 JÉRÔME SCHWEITZER
Le rire comme arme politique face au nazisme. La presse satirique alsacienne des années 1930
PAUSE
16H15 MATHIEU DANNER
Kientzville. Une utopie sociale et architecturale dans l’immédiat après-guerre
16H45 PIERRE ZIRNHELT
Ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre. La reconstruction de la commune d’Ingersheim après la Seconde Guerre mondiale

Vendredi 31 janvier 2020


FRANCOPHILIE

Président de séance : PHILIPPE ALEXANDRE
8H30 VALENTIN KUENTZLER
Les derniers feux du « Spectaculaire Second Empire » en Alsace. Mélanie de Pourtalès et le théâtre français (1911)
9H GEORGES BISCHOFF
Les petits écoliers alsaciens et l’histoire de France (1919-1939)
9H30 PIERRE VONAU
D’un enseignement en français à un enseignement français. Ruptures, transition et continuité dans les écoles primaires d’Alsace (1918-1940)
PAUSE
10H30 DANIEL MORGEN
Les enseignants de l’ex Elsass-Lothringen et la question de la langue après 1918
11H MATHILDE HAENTZLER
Un musée français au cœur de l’annexion allemande. Le musée Unterlinden à Colmar

CULTURE

Président de séance : FRANÇOIS IGERSHEIM
13H30 JEAN-CLAUDE RICHEZ
La Petite France à Strasbourg, une invention du XXe siècle
14H JOSÉ KIEFFER
L’entrepreneur colmarien d’art religieux Théophile Klem. Une destinée alsacienne du XXe siècle ?
14H30 AZIZA GRIL-MARIOTTE
Le musée de l’Impression sur étoffes de Mulhouse, histoire d’une nouvelle institution muséale en Alsace au XXe siècle
15H LAURENT NAAS
Entre l’histoire de l’art et l’histoire du livre, le bibliothécaire et érudit Joseph Walter (1881-1952)
PAUSE
15H45 ODILE GOZILLON-FRONSACQ
Regards sur le cinéma et l’Alsace au XXe siècle
16H15 ALFRED WAHL
Le football alsacien entre France et Allemagne de 1890 à 2000

[Agenda] 6e Rencontres d’histoire ouvrière de Saint-Étienne – 23 janvier 2020

L’association Almémos a le plaisir de relayer l’initiative du GREMMOS (Groupe de Recherches et d’Études sur les Mémoires du Monde Ouvrier Stéphanois) :

Sixièmes Rencontres d’histoire ouvrière de Saint-Étienne : « Un siècle de communisme en France et dans la Loire. Du projet révolutionnaire à l’expérience démocratique » – Jeudi 23 janvier 2020, Salle de conférences des Archives départementales de la Loire. Entrée libre.

N.B. : Le vendredi 24 janvier étant annoncé comme journée nationale de mobilisation, la seconde partie des Rencontres prévue à cette date, « Objectifs et réalités de l’action municipale / Intellectuels et acteurs culturels », aura lieu à une date ultérieure.

Événement organisé par le GREMMOS, en partenariat avec le CEDMO 42, l’association Jaurès dans la Loire et Radio Dio, avec le soutien de la Ville de Saint-Étienne

Accueil à partir de 8h45

Introduction des Rencontres par le président du GREMMOS

Session 1 – Autour du Congrès de Tours
Présidence : Michel Depeyre, maître de conférences HDR en histoire, Université de Saint-Étienne
– Gilles Candar, historien, « Le projet reconstructeur (1918-1920) »
– Pierre Krieger, historien, « Le congrès de Tours vu d’Alsace. Charles Hueber : du tribun du peuple à la mairie de Strasbourg (1918-1929) »
– Jean-Michel Steiner, historien, « Le congrès de Tours vu du Forez. Les débuts chaotiques de la Fédération communiste de la Loire (1917-1923) »

Session 2 – L’implantation ouvrière : de la conquête d’une hégémonie à l’effondrement
Présidence : Gilles Candar, président de la Société d’études jaurésiennes
– Clément Fontannaz, historien, « Implantation et militantisme communiste dans les régions alpines – Haute-Savoie, Savoie, Grenoble et ses environs – entre 1920 et 1939 »
– Jean Lorcin, historien, « Marcel Thibaud. Un “métallo” du syndicat au Parti. Un parcours tumultueux (Loire, 1924-1936) »
– Témoignage de Marc Bruyère, ancien ouvrier du Livre, secrétaire de l’UD CGT de la Loire (1965 – 1971) et secrétaire de la Fédération PCF de la Loire (1971 – 1987)
– Fabien Bénézech, historien, « Communistes et Algériens à Marseille, de la Toussaint Rouge à la crise du 13 mai 1958. Résistance(s) commune(s) ou occasions manquées ? » [sous réserve]
– Samir Hadj Belgacem, sociologue, « La déstabilisation du communisme municipal en région parisienne au cours des années 1980 : recompositions sociales, militantes et partisanes »

 

Pour aller plus loin : http://www.gremmos.lautre.net/spip.php?article300

Pour rejoindre les Archives départementales, 6 rue Barrouin 42000 Saint-Étienne :

  • de Saint-Étienne centre, tram 1 direction la Terrasse, arrêt Chaléassière
  • de Saint-Étienne nord, tram 1, direction Bellevue, arrêt Chaléassière
  • de Châteaucreux, tram 2, direction Cité du Design, descendre au terminus, poursuivre à pied (300 m), prendre à droite au carrefour de la rue Barrouin : ADL à 100m
  • autoroute A 72, sortie 14, suivre la direction Zénith, traverser le boulevard Thiers et la voie de chemin de fer : ADL à 200m à gauche